Vous parcourez les archives de 2011 juin

Avatar de Cédric

par Cédric

Programme CAPES ESPAGNOL – AGREGATION ESPAGNOL – session 2011 – 2012

Le 18 juin 2011 dans Concours, Programmes

CAPES externe d’espagnol – session 2011 -2012

Programme limitatif de la première partie de l’épreuve sur dossier (seconde épreuve d’admission) :
La première partie de l’étude sur dossier fait l’objet d’un programme limitatif renouvelable tous les trois ans. Pour les sessions 2011, 2012 et 2013, le programme de l’épreuve est fixé de la manière suivante :

A) Reflets d’une société en mutation : le Mexique au milieu du XXe siècle (programme des classes de Seconde : notion « Vivre ensemble : le lien social », thème culturel « La ville : Mexico » ; programme des classes de Terminales : notion « Identités », thème culturel « Caractéristiques et spécificités identitaires : identité nationale ») Cette question est centrée sur le Mexique des années 1940-1950, un pays plongé dans une période de profonde mutation, trente ans après la Révolution. Elle s’organise autour de deux ouvrages majeurs de la culture mexicaine : un film de Luis Buñuel – Los olvidados – aux allures de documentaire sur la ville de Mexico, un essai d’Octavio Paz – El laberinto de la soledad – qui rassemble ses réflexions sur la nation et l’être mexicains. Les deux ouvrages sont datés de 1950. Des photographies du Mexique de ces années-là, en particulier celles de Juan Rulfo ou de Manuel Alvarez Bravo, ainsi que d’autres documents pourront entrer dans la composition des dossiers.

Ouvrages au programme:
- Luis Buñuel, Los olvidados (1950), édition de Films sans frontières, collection « Auteurs », 2001.
Octavio PazEl laberinto de la soledad, edición de Enrico Mario Santí, Madrid, Cátedra, (Letras hispanicas, 346), 2007, 13ed., 578 p., ISBN 9788437611686.

Etudes sur Buñuel et Los olvidados et Juan Rulfo

B) La transition en Espagne : les enjeux d’une démocratisation complexe (1975-1986)
La transition espagnole s’inscrit dans une séquence historique marquée par de profondes mutations politiques, sociales et culturelles qui devaient aboutir à l’entrée définitive de l’Espagne dans la modernité. S’il est vrai que la fin du régime franquiste donne à voir des signes d’affaiblissement (crise de légitimité de la dictature, réveil des oppositions, division de l’élite franquiste) qui laissaient présager les évolutions futures, il faudra attendre la mort du général Franco en novembre 1975 pour que débute un processus de changement politique qui débouchera sur le démantèlement des institutions autoritaires. Après la rupture constitutionnelle de 1978, la jeune démocratie espagnole entre dans une phase de consolidation qui ne devait se concrétiser qu’avec la victoire socialiste aux élections d’octobre 1982 et l’intégration de l’Espagne à la Communauté économique européenne en 1986. Cette période plus complexe que la vision souvent simplificatrice de la Transition, donnée en modèle puis sévèrement critiquée car trop oublieuse du passé, n’en a pas moins signifié la mise en place d’un système démocratique attendu depuis longtemps. La modernisation de la société espagnole s’est exprimée parallèlement dans le domaine culturel libéré de la censure. La Movida et ses excès ont incarné cette Espagne en mouvement, une image que les socialistes ont accompagnée, voire récupérée. Sans ignorer le caractère conflictuel qu’a pu revêtir le processus transitionnel, cette question d’histoire politique, sociale et culturelle invite à considérer les défis qu’a dû relever l’Espagne d’alors : la sortie de la dictature, la réorganisation territoriale de l’Etat, les résistances à la démocratie, la normalisation de la position extérieure de l’Espagne et la consolidation du nouveau système politique. La réflexion doit également porter sur la transformation de la société espagnole et la diffusion d’une culture en rupture avec le passé.

Ouvrages au programme:
- Carlos Serrano et Marie-Claude Lécuyer, Otra España (documentos para un análisis), Paris, Editions hispaniques, 1990.
Manuel Vázquez MontalbánCrónica sentimental de la transición, Barcelona, Debolsillo, 2005.

Textes et documents:
- Archivo Linz de la Transición española (1973-1987), Madrid, Centro de Estudios Avanzados en Ciencias Sociales, Instituto Juan March de Estudios e Investigaciones, 2006 (disponible sur le site de la Fundación Juan March http://www.march.es/ceacs/proyectos/linz)
- Constitution espagnole de 1978 (disponible su le site http://www.congreso.es/portal/page/portal/Congreso/Congreso)
- Statuts d’autonomie (disponibles su le site http://www.congreso.es)
- Discours du roi Juan Carlos I (disponibles sur le site : http://www.casareal.es)
- Sessions parlementaires 1977-1986 (disponibles sur le site http://www.congreso.es)
- Antonio Fernández García, et al., Documentos de historia contemporánea de España, Madrid, Actas, 1996.
- La presse numérisée en ligne (El País, La Vanguardia, ABC) ainsi que la revue Triunfo (disponible sur le site http://www.triunfodigital.com)
- Angel J. Sánchez Navarro, La transición española en sus documentos, Madrid, Boletín Oficial del Estado, Centro de Estudios Políticos y Constitucionales, 1998.

Ouvrages et articles spécifiques sur la Transition démocratique, entre autres…:
- José Luis Gallero, Sólo se vive una vez : esplendor y ruina de la movida madrileña, Madrid, Ardora, 1991.
- Ferrán Gallego, El mito de la Transición. La crisis del franquismo y los orígenes de la democracia (1973-1977), Barcelona, Crítica, 2008.

Nota Bene
Pour les deux questions A et B, le dossier à étudier comportera au moins un extrait de l’un ou des deux ouvrages au programme ; les autres documents proposés pourront provenir de la bibliographie ou d’autres sources non signalées (presse, chanson, image). Tous seront à appréhender dans la perspective de l’axe proposé en titre du dossier et non selon une étude exhaustive.

Pour en savoir plus, consultez le document officiel document NOR : MENH1031996N, ou le site education.gouv.fr

 

AGREG externe d’espagnol – session 2011 – 2012
IMiguel Hernández: la voix poétique du déchirement dans El rayo que no cesaViento del Pueblo et Cancionero y romancero de ausencias.

II- La Transition en Espagne : les enjeux d’une démocratisation complexe (1975-1986).

III- Les jésuites en Espagne et en Amérique espagnole (1565-1615). Pouvoir et religion.

IV- Ecritures du mal : El túnel (1948, Argentine) d’Ernesto SabatoCuentos completos (1953-1984,Paraguay) d’Augusto Roa BastosLos vivos y los muertos (2009, Bolivie) d’Edmundo Paz Soldán.

V- Explication linguistique:

VI- Options:

  • Catalan : Maria Mercè Marçal, Bruixa de dol, Barcelone, éditions ED.62, 2007.
  • Latin : Sénèque, Lettres à Lucilius, Livres III et IV, Paris, Les Belles lettres, Classiques en poche, 2007. Texte établi par F. Préchac, traduit par H. Noblot. Introduction de François L’Yvonnet.
  • Portugais : José Saramago, As intermitencias da morte, Lisbonne, Caminho, 2005.

Pour en savoir plus, consultez le document officiel document NOR : MENH1031993N, ou le site education.gouv.fr

 

AGREG interne d’espagnol – session 2011 – 2012
1Leonardo PaduraLa neblina del ayer.
2) Le Mexique de l’indépendance à la réforme de Juárez (1810-1876) : le défi de la construction nationale.
3Miguel Hernández: la voix poétique du déchirement dans El rayo que no cesaViento del Pueblo et Cancionero y romancero de ausencias.
4) La transition en Espagne : les enjeux d’une démocratisation complexe (1975-1986).

Pour en savoir plus, consultez le document officiel document NOR : MENH1031995N, ou le site education.gouv.fr

 

Avatar de Cédric

par Cédric

Romans espagnols actuels au programme des épreuves spécifiques dans les sections espagnoles pour les sessions des années 2012, 2013 et 2014

Le 9 juin 2011 dans Informations, Programmes

Option internationale du baccalauréat

Romans espagnols actuels au programme des épreuves spécifiques dans les sections espagnoles pour les sessions des années 2012, 2013 et 2014

NOR : MENE1111609N

note de service n° 2011-076 du 5-5-2011

MEN – DGESCO A3-1

Texte adressé aux rectrices et recteurs d’académie ; au directeur du service interacadémique des examens et concours d’Ile-de-France ; aux inspectrices et inspecteurs d’académie-inspectrices et inspecteurs pédagogiques régionaux d’espagnol ; aux proviseures et proviseurs ; aux professeures et professeurs

Référence : arrêté du 15-7-2004 modifié par arrêté du 27-4-2011

Pour les sessions 2011, 2012 et 2013 du baccalauréat, la liste des romans espagnols actuels obligatoires inscrits au programme des épreuves spécifiques du baccalauréat, option internationale, dans les sections espagnoles est la suivante :

- Plenilunio, de Antonio Muñoz Molina ;

- El desorden de tu nombre, de Juan José Millás ;

- La voz dormida, de Dulce Chacón.

Pour le ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative

et par délégation,

Le directeur général de l’enseignement scolaire,

Jean-Michel Blanquer

Source : BO du 09/06/2011

Avatar de Cédric

par Cédric

Programme des épreuves spécifiques dans les sections espagnoles – Option internationale du baccalauréat

Le 9 juin 2011 dans Informations, Programmes

Option internationale du baccalauréat
Programme des épreuves spécifiques dans les sections espagnoles

NOR : MENE1111598A
arrêté du 27-4-2011 – J.O. du 12-5-2011
MEN – DGESCO A3-1

Vu code de l’Éducation ; arrêté du 15-7-2004 ; avis du CSE du 17-3-2011
Article 1 – L’annexe de l’arrêté du 15 juillet 2004 susvisé est ainsi modifiée :

Dans la partie « Terminale » et la sous-partie « A – Préambule », le paragraphe :

Compte tenu de l’intérêt et de la vitalité de la littérature actuelle, les œuvres relatives au paragraphe 5b) « Le roman espagnol actuel » seront renouvelées tous les trois ans par note de service.

Remplace le paragraphe :
Compte tenu de l’intérêt et de la vitalité de la littérature actuelle, les titres des œuvres indiquées au paragraphe 5b) « Le roman espagnol actuel » seront renouvelées tous les trois ans.

Dans la sous-partie « C – Programme », le point 5 « Le roman espagnol de la seconde moitié du XXème siècle » :
b) le roman espagnol actuel
Remplace :
b) le roman espagnol actuel : « Belteneros », Munoz Molina ; « La verdad sobre el caso Savolta », Eduardo Mendoza ; « Soldados de Salamina », Javier Cercas.

Fait le 27 avril 2011

Pour le ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative
et par délégation,
Le directeur général de l’enseignement scolaire,
Jean-Michel Blanquer

Source : BO du 09/06/2011